Angèle

& les deux Madeleine

un siècle en quatre saisons

au pays Maine-Normand

Mémoires romancées

Descendant de générations d’artisans, paysans et fonctionnaires établis depuis le XVIe siècle dans le Maine, mais natif d’Alençon, j’ai passé ma jeunesse à Marolles-les-Braults, gros bourg emblématique de la Sarthe. J’y ai vécu les tristes années de la Seconde Guerre mondiale qui ont coïncidé avec mon adolescence, me forgeant une philosophie et une vision critique du monde.
En 1946 j’obtenais mon Certificat d’études primaires à l’école laïque. Plus tard, j’aurai mon diplôme de peintre-décorateur et peintre-en-lettres, métier passionnant et créatif.
Les récits de mon père, les faits vécus, les conversations entendues et enfouies dans les entrelacs des lobes de mon cerveau, m’ont incité à écrire aussi pour le souvenir de ma mère, Madeleine, intellectuelle née.
L’existence est un slalom et l’avant-dernière porte franchie m’incite à effectuer un demi-tour sur moi-même et vers le passé, où j’avais trouvé auparavant dans le travail passionné un refuge à l’abri des tumultes de l’humanité.
À la Libération de mon village en août 1944, j’eus le rêve de vouloir être aviateur, mais « pilote du dimanche » je ne connus pas de valeureux combats. Qu’importe, le principal est bien de laisser à notre descendance des traces du travail accompli et des passions qui dans la vie vous rendent heureux.

 

 

 

                                            Yves Gasse

 

 

La presse en parle

L'Orne Hebdo du 22 septembre 2015

 

La "mini-saga" de la famille Gasse

L'Alençonnais Yves Gasse vient de publier un récit sur l'histoire de sa famille, d'Ancinnes à Saint-Denis-sur-Sarthon, en passant par Alençon et des lieux qui raviveront des souvenirs : le Robinson, le Lido, le Pré aux Dames……

 

Qui est Yves Gasse ?

Aîné de six enfants, né le 8 mai 1932, Yves Gasse est un ancien artisan, peintre en lettres, originaire d'Alençon, qui a vécu sa jeunesse à Marolles-les-Brault.

Son père a travaillé à la ferme du manoir de Couesme à Ancinnes. Il a également été commis beurrier chez Cabaret, à Damigny, dont la fille fut secrétaire de Jean Mantelet : c'est elle qui signala au patron installé à Bagnolet, et qui souhaitait délocaliser en province, la possibilité de le faire à Alençon. Ainsi Moulin-Légumes s'installera dans l'ancienne usine d'Ozé, route de Mamers.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© DE L'ORNAL EDITIONS